Série coups de cœur « nos experts locaux » : les suggestions d’Emmanuelle à la Corporation touristique de Batiscan

Quel est votre endroit favori pour décrocher au cœur de la nature et pourquoi?

Être près de l’eau, que ce soit sur une plage, dans un kayak ou dans une halte routière du Chemin du Roy, où les panoramas du fleuve Saint-Laurent sont à couper le souffle. Le mouvement de l’eau, sa musique, sa fraîcheur et ses multiples reflets m’hypnotisent et me font m’évader. Les eaux brumeuses tôt le matin, la glace qui descend le courant, la vie qui habite nos cours d’eau créent des moments spectaculaires été comme hiver.

Une visite touristique qui vous a marquée particulièrement et pourquoi?

J’ai dernièrement relevé le défi de la via ferrata au Parc de la rivière Batiscan. Bien que cette activité soit présente sur le territoire que je développe, je ne l’avais pas encore expérimentée, car j’étais craintive. J’ai été rassurée par les équipements de sécurité et les installations fiables. J’ai pris le temps de m’arrêter pendant mon parcours pour observer la beauté et la puissance de la rivière Batiscan. Suspendue ainsi par mon harnais au-dessus de ces flots déchainés, un sentiment de liberté m’a envahi. Je regrette de ne pas avoir relevé le défi de la Via Batiscan avant.

Par ailleurs, l’hiver, c’est une tradition dans ma famille de se rassembler et de passer une soirée sur les sentiers glacés du Domaine de la Forêt Perdue. À la lumière de nos lampes frontales, nous sillonnons ce labyrinthe à la recherche des enclos des animaux. C’est à tout coup une soirée féérique!

Un trésor caché à découvrir absolument et pourquoi?

Ma recommandation à nos visiteurs est d’oser sortir des grands centres afin de découvrir les paysages ruraux québécois. Selon moi, dans chaque petit village de la Mauricie se cache un trésor. Lorsque j’ai découvert Batiscan, j’ai été séduite par l’Office des Signaux, un petit musée historique qui n’a l’air de rien. Pourtant, le sujet de la visite était surprenant! Ce qui fait de l’Office des Signaux un trésor est un mélange de plusieurs facteurs. Premièrement, il s’agit du dernier lieu où il est possible de découvrir en quoi consiste un office des signaux ainsi que le rôle que ces bureaux ont eu dans le domaine maritime. Ensuite, le site sur lequel il est situé présente l’un de ces panoramas que j’aime tant sur le fleuve Saint-Laurent. Enfin, la bâtisse qui l’abrite est un ancien hangar maritime. Mis à part son charme historique, ses vieilles planches de bois ont l’odeur caractéristique des granges ou des chalets de bois. J’adore!

Aussi, chaque printemps, ma famille et moi se rassemblons à la Cabane à sucre chez Ma-Mi autour d’un traditionnel repas de cabane à sucre. Jambon, petites patates, oreilles de Christ et crêpes au sirop d’érable… J’ai l’eau à la bouche rien qu’à y penser!

Dans quel magasin ou boutique pourriez-vous facilement dépenser toute votre paye et pourquoi?

J’adore les boutiques d’artisanat local. Elles présentent toujours des créations uniques et elles permettent d’encourager la créativité. En plus, j’en ai une sur mon lieu de travail! La boutique d’artisanat local le Hang’Art saura vous prendre au piège si vous venez faire un tour dans le Bureau d’accueil touristique de Batiscan. En plus, elle est maintenant en ligne et donc accessible dans le confort de votre foyer. Quel moyen facile de dépenser une paye!

S’il fallait que vous mangiez dans un seul resto pour le mois à venir, ça serait lequel et pourquoi?

Je n’y mangerais pas pendant un mois, de peur de m’y « échouer », mais le Microbrasserie Le Presbytère à Saint-Stanislas est définitivement un coup de cœur. Les propriétaires ont réellement su allier modernité et style à ce bâtiment historique. Lors de ma dernière visite, mon regard s’est perdu au travers de l’impressionnante collection de bouteilles de bière vides qui décore les murs de l’établissement. Des plats issus du mariage de produits locaux accompagnés d’une bière de microbrasserie, c’est toujours délicieux, non?

On vous offre gratuitement une fin de semaine en Mauricie, où iriez-vous et pourquoi?

J’irais passer une fin de semaine à la Marina Village Batiscan si ce n’était pas aussi près de mon travail. Ce que peu de gens savent, c’est qu’il ne faut pas forcément être propriétaire d’un véhicule récréatif pour pouvoir séjourner à ce camping haut de gamme. En effet, des emplacements pour tentes sont aménagés en bordure de la rivière Batiscan. J’imagine qu’un sommeil paisible aidé par le murmure de l’eau attend les campeurs. Sur place, le Resto Rio, son bar et sa superbe terrasse m’ont tout de suite séduite. Ouverte récemment, il est même possible d’aller faire trempette à la piscine. C’est décidément un superbe camping au goût du jour sur un site unique au bord de la rivière et au pied d’un vieux pont de fer. Je suis charmée!

Pour découvrir le secteur Des Chenaux, cliquez ICI.

Pour en connaître davantage sur la région de la Mauricie, consultez notre site Internet en cliquant ici.

Consultez les autres billets de la série coups de cœur « nos experts locaux »

Josée Beaudoin à Tourisme Mékinac
Marie-Josée Tousignant à Tourisme Haute-Mauricie
Vincent à Tourisme Shawinigan
Korinne à Tourisme Shawinigan
Tommy à Tourisme Shawinigan
Sylvie à Tourisme Trois-Rivières
Marie-France à Tourisme Mauricie
Carole au bureau touristique de la Halte routière à Maskinongé