Pêche aux petits poissons des chenaux : comment apprêter le poulamon ? Suggestions de recettes pour déguster ce petit poisson

Connaissez-vous “le petit poisson des chenaux” ? En fait, ce petit poisson s’appelle le poulamon et il est le plus petit représentant de la famille des morues. Ce poisson plutôt vorace se pêche durant l’hiver à Sainte-Anne-de-la-Pérade en Mauricie durant la célèbre pêche aux petits poissons des chenaux.

Chaque hiver, c’est plus de 100 000 personnes qui profitent de cet évènement pour aller pêcher sur la glace de la rivière Sainte-Anne. Plus de 500 chalets sont érigés sur la rivière glacée permettant aux visiteurs de pêcher, chaque hiver, entre trois et quatre millions de poulamons!

Sans contredit, une pêche miraculeuse vous attend à Sainte-Anne-de-la-Pérade entre la fin décembre et la mi-février. On estime qu’un groupe de pêcheurs peut prendre entre 150 et 250 poissons en 10 heures !

Voici quelques suggestions de recettes que j’ai trouvées sur Internet pour apprêter vos prises.

7 recettes avec le poulamon (poisson des chenaux)

 

1 – Poissons des chenaux frits

La façon la plus populaire d’apprêter ce petit poisson

1 kg de poissons des chenaux
1 œuf + 1 jaune d’oeuf
1 tasse de farine tout usage
huile végétale ou beurre

Le poisson frit est très facile à préparer. Coupez la tête, les nageoires et la queue. Vider les poissons, les laver à l’eau courante et ne pas oublier d’assécher les poissons à l’intérieur ainsi qu’à l’extérieur. Rouler les poissons dans les œufs ainsi que dans la farine et déposez-les dans une poêle ou une casserole avec du beurre ou de l’huile et faire frire tout simplement.

2 – La Bouillotte de poulamons

La recette traditionnelle

Voici une recette formidable; la quantité de poissons dépend de votre appétit. Arrangez vos poissons en coupant tête et nageoires ainsi que la queue. Videz vos poissons et lavez-les à l’eau courante. Faites fondre un peu de beurre dans le fond d’une poêle profonde très épaisse ou d’une marmite. Vous pouvez au lieu du beurre mettre quelques tranches de lard salé. Disposer une rangée de pommes de terre tranchées, puis une rangée de poissons des chenaux et une rangée d’oignons. Répétez ces rangées en alternant trois ou quatre fois : pommes de terre, poissons, oignons tranchés. Sur le dessus, ajouter un morceau de lard salé, assaisonner le tout avec sel et poivre, puis remplir avec de l’eau jusqu’à égalité des pommes de terre. Faites mijoter pendant trois heures sur le poêle ou si vous préférez, placer au four pendant 4 heures.

3 – Gratin de poissons des chenaux

75 ml de vin blanc sec
125 ml d’eau
1 kg de poissons des chenaux
50 ml d’oignons verts hachés
45 ml de beurre
45 ml de lait chaud
Fromage râpé
Sel et poivre au goût

Mélangez l’eau et le vin dans une casserole, salez et poivrez. Ajouter le poulamon et faire pocher quelques minutes. Retirez le poisson et détachez la chair soigneusement. Passer au jus de citron. Faire cuire légèrement l’oignon vert dans le beurre.

Saupoudrez de la farine, assaisonnez, et laissez refroidir. Incorporez le lait bouillant en remuant bien. Ajouter le liquide de cuisson du poisson et faire cuire le tout pendant une vingtaine de minutes. Hors feu, ajoutez les morceaux de petits poissons des chenaux. Répartir dans des petits plats allant au four ou dans des coquilles à gratin.

Saupoudrez de fromage râpé et faire gratiner au four préchauffé à 450°F. On peut également ajouter une petite bordure de purée de pommes de terre autour de la coquille ou recouvrir entièrement la préparation de poissons avec la purée de pommes de terre.

4 – Poissons des chenaux à l’aigre-doux

1 kg de poissons des chenaux
½ t. (125 ml) de sauce soya
1 c. à table (15 ml) d’huile d’arachide ou d’autre huile végétale
2 c. à table (30 ml) de gingembre de conserve ou confit, haché
1/3 t. (75 ml) ou plus d’huile d’arachide ou autre huile
1 gousse d’ail émincée
½ t. (125 ml) de pousses de bambou, ou de navet blanc, taillés en lanières
6 champignons en lanières
1 petite carotte en julienne fine
4 c .à table (60 ml) de pois verts, frais ou congelés
5 c. à table (75 ml) de sucre
3 c. à table (45 ml) de vinaigre
1 c. à table (15 ml) d’amidon ou de fécule de maïs
2 c. à table (30 ml) d’eau froide

Vider les poissons, les laver à l’eau courante, les assécher et les déposer dans un plat creux. Mélanger la sauce soya, 1 c. à table d’huile et le gingembre et verser le contenu sur les poissons. Laisser macérer 30 minutes. Égoutter les poissons et les éponger, en conservant leur marinade. Frire les poissons dans 1/3 de t. d’huile 6 minutes, ou jusqu’à ce qu’ils soient dorés des deux côtés.

À mesure qu’ils sont cuits, déposer les poissons dans un plat de service chaud et les mettre dans un réchaud ou un four chauffé à 200°F (100°C). Ajouter, s’il y a lieu, un peu d’huile au jus de cuisson du poisson et faire revenir l’ail, les pousses de bambou, les champignons, les carottes et les pois verts. Ajouter le sucre, le vinaigre et la marinade utilisée pour les poissons et chauffer le tout jusqu’au point d’ébullition.

Ajouter finalement la fécule de maïs délayée dans l’eau froide. Cuire en brassant jusqu’à ce que la sauce épaississe et semble translucide. Verser la sauce sur les poissons et servir immédiatement.

Donne environ 6 portions.

5 – Velouté d’hiver

2 lb (900 g) de filets de poisson des chenaux
2 tasses (500 ml) d’eau
1 lb (250 gr) de lardon (bacon)
2 oignons, émincés
2 gousses d’ail, hachées
4 branches de céleri, coupées en dés
4-5 branches de thym frais
1 feuille de laurier
2 grosses pommes de terre Yukon Gold, épluchées, coupées en dés
2 tasses (500 ml) de crème 35 %
½ botte de persil haché
2 c. à table (30 ml) de beurre
Sel — poivre

Donne 4 portions

Préparation : 15 minutes

Dans un gros chaudron, faites revenir dans le beurre les lardons et tous les légumes, à l’exception des pommes de terre. Verser l’eau et la crème. Ajouter du thym, la feuille de laurier et les pommes de terre. Laissez mijoter jusqu’à ce que les pommes de terre soient cuites. Si le bouillon est trop clair, écrasez-y quelques dés de pomme de terre.

Ajoutez le poisson et laissez cuire 5 à 10 minutes.

Ajoutez du persil et servez.

Temps de cuisson : 25 minutes

6 – Mini-brochette de poulamon

1 lb (500gr) de poulamons, en filets
4 tranches de lardon (bacon)
2 c. à table (30 ml) de beurre
2 brins d’aneth haché
Poivre noir
Laitue pour décorer
Baguette à brochette

Donne 4 entrées

Préparation : 30 minutes

Couper le poisson en lanières. Réservez-en la moitié. Couper chaque tranche de lardon en deux. Déposez une lanière de poisson sur une demi-tranche de lardon et roulez-les. Enrouler sur elles-mêmes l’autre moitié des lanières de poisson. En alternance, enfiler sur la baguette un rouleau de poulamon avec lardon et un rouleau sans lardon. Huilez un plat allant au four. Déposez-y les brochettes. Beurrez et saupoudrez les brochettes de poivre et d’aneth. Préchauffez le four à 375°F, faites cuire les brochettes en les retournant jusqu’à ce que le lardon soit doré légèrement. Déposer les brochettes sur la salade et servir.

Temps de cuisson : 10-15 minutes

7 – Omelette dorée au goût de caviar

1 tasse (250 ml) d’œufs de poulamon
1/2 tasse (125ml) de crème 15 %
3 c. à table (45 ml) de beurre
Sel et poivre au goût
Préparation : 15 minutes

Dans une poêle, faites fondre le beurre. Dans un bol, mélangez les œufs de poulamon, la crème, le sel et le poivre. Versez la préparation dans la poêle et faites cuire des deux côtés.

Goûterez-vous aux petits poissons des chenaux cette année ? Il ne vous reste qu’à sortir les chaudrons et cuisiner ce petit poisson qui est une excellente source de protéines et d’oméga-3 !

Si vous avez des recettes pour cuisiner le poulamon, faite-nous en part en commentant cet article !

Un commentaire

  • Frederich Giguere dit:

    Faire fondre un quart de livre de beurre à l’ail avec deux gros onions rouges tranchés gros. Ajouter le jus d’un citron, persil et 120 ml d’huile d’olive, sel et poivre. Laisser cuire dans un plat en alu de 5 à 10 minutes sur le poêle à bois. Quand les onions commencent à dorer, ajouter les poulamons têtes coupées, vidés et lavés au vinaigre. Laisser cuire 30 minutes ou jusqu’à ce que le poisson soit bien cuit.. C’est selon vos talents à faire chauffer le feu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *