Observation des Perséides : où aller pour observer les étoiles filantes en Mauricie

Les Perséides! 🙂 Elles sont de retour chaque été vers la mi-août, amenant avec elles le plaisir de s’étendre dans une chaise longue, la noirceur venue, pour lever les yeux au ciel.

En 2021, le moment propice pour les observer se déroulera entre le 10 et le 14 août. C’est durant la nuit du 12 et du 13 août qu’il vous sera possible d’observer le plus grand nombre d’étoiles filantes. Croisons les doigts pour être en mesure d’admirer ce superbe spectacle de pluie d’étoiles dans un ciel dégagé!

Où aller pour observer le ciel?

À Saint-Élie-de-Caxton

Observation en hauteur au sommet de la colline du Calvaire.

calvaire st elie

Autres endroits propices à l’observation d’étoiles filantes

Il est bien important de s’éloigner de la pollution lumineuse et des grandes villes afin de trouver un site d’observation le plus sombre possible. Un emplacement sur un terrain de camping dans une réserve faunique, un parc national ou une Zec pourrait être un bon plan pour se retrouver loin de la civilisation!

Vous pouvez aussi vous diriger vers le Lac Édouard en Haute-Mauricie, l’endroit parfait pour voir un ciel noir + une tonne d’étoiles!  Pour plus d’info sur le Lac-Édouard, cliquez ici.

Une autre belle façon d’observer les étoiles filantes tout en ayant une vue complètement dégagée sur le ciel est de se retrouver au milieu d’un lac sur un ponton, par exemple. Tout simplement magique!

Vous pourriez aussi grimper au sommet d’une montagne qui vous permettrait d’obtenir un point de vue unique sur toute la Voie lactée.

etoile-zec

Quelques suggestions d’endroits où se trouver durant les Perséides

Les campings sauvages

Les campings avec emplacements sur le bord de l’eau 

La réserve faunique du Saint-Maurice

La réserve faunique Mastigouche 

La Zec Tawachiche

La Zec Kiskissink

Le parc national de la Mauricie

Le parc de la rivière Batiscan

Aire Nature Grandes-Piles 

Le Lac Édouard

Les pourvoiries 

Les auberges en forêt 

Conseils d’observation

  • La meilleure façon d’observer les Perséides est de se coucher au sol, les pieds pointant vers le nord-est en direction de la constellation de Persée. Les étoiles filantes vous paraîtront plus nombreuses et leur traînée plus longue si vous regardez à la gauche ou à la droite de la constellation.
  • Habillez-vous chaudement, portez une veste imperméable ou enroulez-vous dans une couverture pour éviter que vos vêtements deviennent mouillés à cause de l’humidité et de la rosée.
  • Profitez de cette soirée pour essayer d’identifier les différentes constellations qui parsèment le ciel. Quelques applications existent sur les téléphones intelligents et tablettes pour vous aider à les localiser.

Saviez-vous que…?

  • Sous un ciel modérément noir, vous pourriez compter jusqu’à 25 étoiles filantes à l’heure, mais ce chiffre peut grimper à un essaim de 50 dans un endroit dépourvu de toute pollution lumineuse.
  • Les étoiles filantes commencent à se manifester dès la tombée de la nuit et c’est vers minuit que le spectacle est à son meilleur.
  • Nos yeux ont besoin d’une trentaine de minutes pour s’habituer à la noirceur et ainsi commencer à voir les Perséides.
  • Vous pouvez apercevoir vos premières étoiles filantes dès la mi-juillet et cette pluie demeure active jusqu’à la troisième semaine d’août.
  • Les Perséides pénètrent à plus de 200 000 km/h l’atmosphère terrestre!

Faites un vœu!

Il existe plusieurs croyances autour de la superstition de « faire un vœu » lorsque l’on aperçoit une étoile filante dans le ciel. Celle que j’affectionne particulièrement mentionne que dans la Grèce antique, les habitants s’imaginaient que le ciel était un dôme qui recouvrait la Terre. Au-delà de cette voûte étoilée vivaient les dieux qui, pour se distraire, venaient parfois jeter un coup d’œil aux mortels en soulevant un coin du ciel. Comme ils étaient parfois maladroits, ils décrochaient les étoiles. Si on en voyait tomber une, c’était signe que les dieux nous regardaient et qu’il était temps de formuler nos vœux.

Sur ce, bonne observation. On se souhaite un ciel sans nuage. Ouvrez grands les yeux et…  faites un vœu! 🙂

 

 

Un commentaire

  • pauline st-arnauld dit:

    Nous avons déjà observé les perséides au parc de la Mauricie sans avoir à lever les yeux… Le lac était si calme qu’on voyait filer les étoiles!
    C’était magique!