Curieux de connaître les critiques du spectacle du Cirque du Soleil en hommage à Charlebois?

Vous songez à voir le spectacle du Cirque du Soleil et vous vous demandez si ça vaut la peine? Voici en un seul article ce qu’en ont pensé divers médias et personnalités québécoises pour l’édition de 2016, le spectacle Tout écartillé.

Vous verrez qu’ils ne tarissaient pas d’éloges envers cette deuxième production exclusive de la filiale 45 Degrees du Cirque du Soleil pour l’Amphithéâtre Cogeco, présentée à Trois-Rivières jusqu’au 13 août 2016.

Pour de l’information sur le spectacle de 2017, cliquez ICI

Besoin d’options d’hébergement? Lisez notre article « Le petit guide convivial de l’hébergement près de l’Amphithéâtre Cogeco » , qui inclut entre autres des campings et des gîtes.

Amphithéâtre COGECO

Visiter le site web Appeler

Pour débuter, voici de très belles images de la première, provenant du compte YouTube de l’Amphithéâtre Cogeco :

 

Le Journal de Montréal décrit bien l’ambiance psychédélique et rétro-futuriste du spectacle :

« Tout écartillé, le nouveau spectacle du Cirque du Soleil en hommage à Robert Charlebois nous fait oublier la lourdeur de notre époque pour nous replonger avec grand plaisir dans la frénésie des années 1970, où tous les rêves étaient permis. » (Article complet ici)

tout_ecartille_cirque_soleil

Claude Deschênes du Huffington Post abonde dans le même sens :

« Rêver c’est voyager » dit la chanson Fu Man Chu. Dans les 19 tableaux de Tout Écartillé, l’ingénieux metteur en scène Jean-Guy Legault s’assure que l’esprit du spectateur s’arrache de l’attraction terrestre. Et je vous assure que le décollage est réussi grâce à des performances de cirque exceptionnelles si on tient compte du peu de temps de répétition et de rodage. » (Article complet ici)

 

La Presse en rajoute :

« Le Cirque réussit avec Tout écartillé à créer un spectacle acrobatique d’une rare intensité. Un bel exemple où la musique s’imbrique parfaitement dans le cirque. » (Article complet ici)

Sophie Durocher est tout aussi enchantée par rapport à la musique dans le Journal de Montréal :

« Les nouveaux arrangements de Jean-Phi Gonçalves (en particulier pour Ordinaire) sont tellement beaux qu’on en a les larmes aux yeux. Le numéro final est tout simplement à couper le souffle. Ovation debout bien méritée. » (Article complet ici)

Geneviève Borne est également de cet avis sur Instagram :

 

On peut également lire dans Le Nouvelliste :

« Même l’ex-premier ministre du Canada, Jean Chrétien, en a eu pour son argent. «On ne s’est pas ennuyé. C’est 90 minutes qui sont passées sans qu’on s’en rende compte. La musique de Charlebois, bien, c’est la musique de Charlebois, il y a beaucoup d’énergie là-dedans. Les acrobates étaient, comme à l’habitude, très bons. C’était bien excitant. J’ai bien aimé, très belle soirée», affirmait M. Chrétien. » (Article complet ici)

cirque-du-soleil-tout_ecartille_Charlebois2

Ici Radio-Canada Mauricie a également relevé plus de dynamisme dans la production :

« L’an dernier, Le monde est fou, le spectacle créé par le Cirque du Soleil à partir de l’oeuvre de Beau Dommage, avait beaucoup misé sur la poésie. Cette année, la relecture de l’univers de Charlebois fait place à plus de rythme. » (Article complet ici)

Robert_Charlebois_Cirque-du-soleil

Mais qu’en a pensé le principal intéressé, Robert Charlebois? Au Nouvelliste, il déclare :

«Tous ceux qui ont aimé les chansons les retrouvent, donc l’émotion est là, mais on s’en va complètement ailleurs, c’est génial. Ce qui est fantastique c’était de redécouvrir ma musique, c’était prodigieux», lance le chanteur. » (Article complet ici)

 

Au quotidien Le Soleil, en parlant du numéro sur la chanson « Ordinaire », Charlebois s’exclame :

« On a l’impression d’être dans le désert dans un film de Sergio Leone ». (Article complet ici)

cirque-du-soleil-tout_ecartille_Charlebois

Un autre numéro fort relevé par Paule Vermot-Desroches du Nouvelliste est le suivant :

« C’est aussi le cas de Je t’aime comme un fou, où bien que peu acrobatique, le numéro nous entraîne dans une espèce de folie énergique qui nous donne envie de se lever et d’aller se taper un petit jogging avec les acrobates. Un beau clin d’oeil à cette composition de Luc Plamondon, qui était lui aussi assis dans la salle mercredi soir. » (Article complet ici)

 

Enfin, sans trop dévoiler le « punch », le journal Le Devoir décrit ainsi la prestation finale du spectacle :

« Comment ne pas se laisser dériver par la douce folie des paroles de Lindbergh, au point de ne plus saisir l’ampleur du risque que prennent deux hommes juchés sur une redoutable roue de la mort, en fin de spectacle ? » (Article complet ici)

 

ÇA VOUS DONNE LE GOÛT D’ACHETER VOS BILLETS POUR CETTE ANNÉE? C’EST PAR ICI!

Cliquez ici pour accéder à la billetterie en ligne.

Cliquez ici pour accéder aux forfaits.

Suivez ce lien pour lire notre billet de blogue sur l’impressionnant spectacle qu’est « Dragao »!

Cliquez ici pour lire les critiques du spectacle de 2015 à l’Amphithéâtre Cogeco, consacré à Beau Dommage

Amphithéâtre COGECO

Visiter le site web Appeler