L’ours magique -Mokotakan 1ère partie-

musee-3

« Le temps devient plus frais, les feuilles quittent les arbres, le rouge et l’orangé cèdent peu à peu leur place à la grisaille hivernale.  Dans les forêts, l’ours a disparu, on ne voit plus ses traces, on n’entend plus ses cris.  Il est parti, nul ne sait où.  Les rares qui l’ont aperçu durant l’hiver sont disparus eux aussi, nous ne les reverrons pas…  L’hiver sera long, mais nous savons quoi faire, nous ne manquerons de rien. 

L’ours reviendra, nous reverrons ses traces, nous entendrons de nouveau ses cris, et la vie reviendra, la neige cèdera sa place aux bourgeons, les animaux reviendront vivre ici.  L’ours nous ramènera la vie, c’est pour cela qu’il est magique… »

Pour connaître les sites amérindiens à visiter en Mauricie cliquez ICI.

C’est ainsi que mon guide, Simon, m’a présenté l’ours noir qui nous attend à l’entrée du musée de la faune du site Mokotakan.  Le musée, situé sous l’Auberge du Trappeur, a un cachet unique.  D’abord, il est imprégné de la nature qui le compose, on voit, on entend, on sent, on vit la faune qui nous y entoure littéralement.  Et cette façon de nous présenter les animaux dans leur habitat, en interaction les uns avec les autres…  Tout est en place pour un moment de pures découvertes.  Mais là où la magie opère, c’est que tous ces animaux nous sont représentés selon les valeurs amérindiennes.  Comme la légende de l’ours!

 
Created with Admarket’s flickrSLiDR.

On apprend à y découvrir la vie de l’animal, à comprendre ces habitudes, à réaliser qu’il est là, moins indifférent à notre présence que l’on voudrait bien le croire.  Plusieurs scènes m’ont fait rêver, notamment l’affrontement entre le cougar et le carcajou, deux animaux qui, malgré la crainte qu’ils inspirent à notre monde « civilisé », sont totalement magnifiques.  Faites gaffe à l’ours, il vous fera sursauter!  Après la caverne, levez les yeux, vous serez impressionné.  La taille de plusieurs vous émerveillera.  Et portez une attention particulière aux détails, tout y est!  C’est un hymne à ce monde qui nous entoure, qui trop souvent est négligé, oublié, dénaturé.

Et le plus beau, c’est que ce n’était que le dé but de ma visite!

musee-12

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *