Harmonium symphonique : 5 faits étonnants à te mettre sous la dent

Entre le 24 mai et le 4 juin 2022, la Mauricie vibrera au rythme de Serge Fiori et compagnie. C’est de ce fait à l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières qu’aura lieu Histoires sans paroles – Harmonium symphonique, l’un des rendez-vous musicaux les plus attendus de l’année. Pour l’occasion, la jeune cheffe d’orchestre Dina Gilbert sera accompagnée de plus d’une centaine d’artistes et musiciens qui, chaque soir, revisiteront en version orchestrale l’intégral du répertoire de la mythique formation Harmonium.

Et pour t’aider à patienter d’ici là, voici 5 faits étonnants à te mettre sous la dent!

1. Harmonium et la Mauricie, une histoire d’amour qui ne date pas d’hier

Je n’apprends rien à personne en mentionnant qu’Harmonium fut l’un des groupes québécois les plus populaires des années 70. Même moi, du haut de mon statut de jeune millénariale made in the 90s, ne peux m’empêcher de joindre ma voix à celle de Serge Fiori lorsque les premières notes de la chanson « Pour un instant » caressent mes tympans.

« Pour un instant, j’ai oublié mon nom
Ça m’a permis enfin d’écrire cet articleeeeee. »

Et comme tu le sais également, les différentes tournées auxquelles participa le groupe l’amenèrent à voyager aux 4 coins de la province, voire de l’Amérique du Nord. Et la Mauricie ne fait pas exception à la règle.

Fait intéressant : la tournée « multimédia » de l’Heptade – la dernière, mais également la plus audacieuse du groupe – fut lancée dans le gymnase du Cégep de Shawinigan. Le spectacle, on s’en doute bien, fit salle comble.

harmonium en Mauricie, ancienne affiche Shawinigan

Pour l’occasion, l’équipe de techniciens du Cégep de Shawi prêta main-forte à celle d’Harmonium pour roder un spectacle qui allait connaître un succès monstre dans diverses villes du Québec et d’ailleurs (dont Trois-Rivières et son Colisée, vers lequel Harmonium mis le cap dès le lendemain).

45 ans plus tard, la Mauricie est de nouveau mûre pour les hymnes de la célèbre formation québécoise. Et leur version symphonique promet d’être tout aussi mémorable!

2. À spectacle d’envergure, statistiques d’exception

Harmonium symphonique à l'amphithéâtre cogeco de trois-rivieres

Crédit photo : Damien Lair

75 : le nombre de personnes qui, entre le 9 et le 24 mai, contribuent à recréer l’univers psychédélique du rock progressif des années 70 à l’Amphithéâtre Cogeco. Autrement dit, à partir d’aujourd’hui, il est toujours 4 h 20 en Mauricie (c’était plus fort que moi 🤭).

115 : le nombre de musiciens, chanteurs, danseurs, acrobates et artistes qui fouleront quotidiennement la scène entre le 24 mai et le 4 juin.

500 : le nombre d’heures de répétition nécessaire pour faire d’Histoires sans paroles – Harmonium symphonique « THE » show de l’année en Mauricie!

Autrement dit, tu ne veux pas manquer ça!

3. Une cheffe d’orchestre qui sort du lot

Cheffe d'orchestre Dina Gilbert, Harmonium symphonique a trois-rivieres

Crédit photo : Sasha Onyshchenko

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Dina Gilbert a tout un CV à son actif. Native de la Beauce, elle fut cheffe assistante du maestro Kent Nagano à l’Orchestre symphonique de Montréal entre 2013 et 2016 et elle évolue aujourd’hui à titre de directrice musicale de l’Orchestre symphonique de l’Estuaire (Québec) et du Kamloops Symphony Orchestra (Colombie-Britannique).

Et en plus d’être attitrée aux Grands Ballets Canadiens, Dina Gilbert est régulièrement invitée à diriger des orchestres symphoniques d’envergure au Canada et à l’étranger.

Reconnue pour son dynamisme, sa précision, sa polyvalence et son audace en matière de programmes, la jeune cheffe d’orchestre maîtrise aussi bien le répertoire classique que des genres musicaux plus originaux. Elle a par exemple dirigé plusieurs concerts Hip Hop Symphonique, l’amenant à travailler avec des artistes réputés du milieu tels que MC Solaar, IAM, Youssoupha, Arsenik, Bigflo & Oli.

Dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal, Dina Gilbert fut également la cheffe attitrée au spectacle La Symphonie du jeu vidéo, dans lequel l’OSM partagea la scène avec l’univers immersif de jeux conçus à Montréal, tels Assassin’s Creed, Deus Ex, Mass Effect, Dragon Age, Lara Croft, Outlast, RollerCoaster Tycoon et bien d’autres! Fort de son succès, l’événement fut répété dans la ville de Québec.

Soucieuse de démocratiser la musique classique et d’y initier de jeunes publics, Dina Gilbert participe enfin – avec le Kamloops Symphony Orchestra – à l’atelier interactif « Conducting 101 ». L’objectif? Sensibiliser des milliers d’enfants de l’école primaire à la musique.

Bref, je ne sais pas pour toi, mais moi je lui fais pas mal confiance pour diriger l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières entre le 24 mai et le 4 juin. Dirigé d’une telle main de maître, Histoires sans paroles – Harmonium symphonique s’annonce un véritable chef-d’œuvre musical!

4. Juste un p’tit orchestre de région? Que nenni, l’ami!

Orchestre symphonique de Trois-Rivières, Harmonium symphonique en Mauricie

Crédit photo : courtoisie de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières

C’est de ce fait l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières qui aura l’honneur d’interpréter les grands succès d’Harmonium en version symphonique. Mais attention : en matière de talent et de raffinement, l’orchestre n’a rien à envier à ses confrères des grandes villes!

Ses interprétations furent soulignées par le biais de plusieurs récompenses, dont les prix Opus, Juno, deux disques d’or et autres. Beaucoup d’autres.

Pour encore plus de faits « wow » sur cet orchestre régional d’exception, jette un œil à cet article.

5. Harmonium symphonique, c’est aussi un album à écouter et réécouter dans le confort de son foyer

album de musique harmonium symphonique

En couverture : Jean Paul Riopelle, Le Jacob-Chatou, 1954 / Huile sur toile, 200,6 x 300 cm. Collection Power Corporation du Canada © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2020)

Je dis « album », mais j’avoue qu’en réalité j’y connais que dalle en matière de support musical (autre conséquence, je présume, de mon statut de jeune millénariale made in the 90s). En gros, tu pourrais tout aussi bien me dire qu’il s’agit d’une cassette qu’on enfonce dans un walkman que d’un vinyle 43 tours que ce serait du pareil au même (ne me juge pas, je m’occupe de le faire moi-même).

Mais l’important, ce n’est pas le support. L’important, c’est la musique que cedit support livre à nos oreilles (et à notre âme, osons le mot!). Cette musique, elle est envoutante. Unique. Riche en sons et en émotions. Un brin de nostalgique harmoniumienne sur fond de trompettes et de violons. Une pure beauté! Et ce, peu importe tes allégeances musicales.

La preuve? En plus d’avoir obtenu un Félix dans la catégorie Album de l’année – Réinterprétation, l’album coréalisé par Serge Fiori et Simon Leclerc s’est écoulé à quelques 100 000 exemplaires à ce jour.

Rendez-vous ici pour écouter un extrait… et pour te donner un avant-goût du spectacle d’exception que promet d’être Histoires sans paroles – Harmonium symphonique à l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières.


Tu n’as pas encore tes billets? On te conseille de faire vite. Car ils s’écoulent aussi rapidement que ceux pour le spectacle du 7 mai 1977 dans le gymnase du Cégep de Shawi! 🎟

Me procurer des billets

3 commentaires

  • Andrée dit:

    Je serai là avec ma fille. Que j’ai hâte le 28 mai section303-S-41 et 40 wowwwMerci d’avance ça va être ÉCŒURANT

  • Marie Villeneuve dit:

    J’aime beaucoup votre plume Kassandre. Elle est pleine d’humour tout en donnant toutes les informations nécessaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.