Destinations ou attraits touristiques: la poule ou l'oeuf?

Source: Gabe Photos sur flickr.com

Source: Gabe Photos sur flickr.com

Journal de Montréal ce matin, page 4 et 5 : « La perte du Grand Prix fait mal à Montréal »

Bon, de notre côté et en l’absence du Grand Prix à Montréal, le Grand Prix de Trois-Rivières répond à l’appel pour la 40e fois cet été, version bonifiée du 375e anniversaire en plus, alors pas de problèmes de ce côté.

Par contre, le journal nous présente le Palmarès touristique du Québec (Léger Marketing), un sondage qui classe les régions touristiques selon les intentions des visiteurs pour l’été 2009. Et un sondage qui fait un peu sourire le directeur général.

Je vous rapporte l’essentiel de ses propos.

Comparer des pommes et des oranges

Remarquez la chose suivante. Plus souvent qu’autrement, on part en vacances en Gaspésie. Dans le bas du fleuve. On monte au Lac. On va dans les Cantons.

Mais les gens ne disent pas nécessairement qu’ils viennent en Mauricie. C’est moins commun, enfin, je crois. On entend plutôt :

« Je pars une semaine au Parc national de la Mauricie avec les enfants. »

« Je vais au Western à St-Tite avec mes chums demain. »

« On va voir le fameux village de Fred Pellerin ! »

Mon patron poursuit: « Et combien de visiteurs viennent à St-Tite sans trop savoir que c’est en Mauricie ? Visitent régulièrement Trois-Rivières, Shawinigan ou La Tuque sans faire une association systématique avec la région?» La Mauricie fait sa promotion par et pour ses entreprises touristiques au lieu de bâtir seulement sur son propre nom. C’est un choix, et semble-t-il que ça marche.

Alors quand André Nollet voit des colonnes où des destinations séjours et des destinations excursions s’alignent côte-à-côte avec des événements et attraits touristiques, on entend pas mal toujours le constat suivant:

« La destination ou les attraits touristiques? Est-ce qu’on va ou bien qu’est-ce qu’on fait? … La poule ou l’œuf ? »

Défi: Définissez la Mauricie à votre façon!

Évidemment, comme je viens  de le souligner, notre approche en tant qu’association touristique est de définir la Mauricie par la diversité et la richesse de son offre. Sans oublier sa proximité, que notre DG ne manque jamais de rappeler aux médias.

« … Et nous sommes à moins d’un plein d’essence de Montréal et Québec, aller-retour! » plogue-t-il habilement (ou du moins, assurément) à tout coup.

Mais tant qu’à en parler, quelle serait plutôt votre propre vision de la Mauricie ? Comment se démarque-t-elle (ou non, c’est votre opinion) des autres destinations ? Quelle idée ou quel mot la résumerait bien à vos yeux ?

3 commentaires

  • La Mauricie c’est un trésor cacher . Je connais d’avantage le centre-ville de Trois-Rivières et j’adore cette ville ,je l’aime tellement que je vais devenir Trifluvienne .

    Vous tirez justement l’avantage de ne pas être premier ou deuxième comme MTL et Québec .Les gens sont beaucoup moin snob . Je vois TR comme Qc en mieux . Elle se démarque par ça simpliciter et son dynamisme ça bouge beaucoup à Trois-Rivières, il y a une grande diversiter d’évènements .

    Je hais mourial et je ne suis plus capable de Québec et la mauricie est un trésor qui vaut la peine de s’arrêter et de connaître d’avantage .

    mon coin favoris : la coupe au livre

  • Caroline P dit:

    La Mauricie se démarque par la pluralité de ses attraits et la diversification de son offre touristique. Que se soit culturel par les nombreux festivals, elle n’est pas soumise à une dénomination simple tel Québec, Gaspé , comme l’indiquait M.Raymond. D’un point de vue nature, on comprend rapidement que les gens à l’est de Québec ont leur quota de nature près d’eux, cependant la Mauricie possède de nombreux «poids lourds» du point du vue activité extérieure en vogue. Pour les adeptes de sensations fortes, la Mauricie, possède un menu assez varier été comme hiver. Le rafting en passant par l’escalade de glace, les longs sentiers enneigées, la pêche aux gros poissons au nord de La Tuque, Arbre en Arbre, les nuits polaires, le grand prix, les rodéos du western, les vagues d’H2O,etc!

    En gros nous pouvons parler de la Mauricie comme une région de diversité, une région de plaisir et surtout une région d’avenir!

  • R. Binette dit:

    Nous vivons la même chose au sud, au Centre-du-Québec. On parle des canneberges, du villages québécois d’antan, des oies de Baie-du-Fevbre, etc mais peu du Centre-du-Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.