Quoi faire à La Tuque et La Bostonnais en 3 jours

Vous pensiez que La Tuque était un endroit où l’on arrête quelques heures lors d’un voyage de Trois-Rivières vers le Lac-Saint-Jean… Eh bien, détrompez-vous! La région de La Tuque a plein de beaux endroits à visiter, de nature à explorer, d’activités à essayer, de restos à faire saliver et d’hébergements plus que confortables. J’ai eu le bonheur d’y faire un séjour et voici mes découvertes!

L’arrivée en ville

Le bureau d’information touristique, situé dans la gare de train, est l’endroit premier où vous arrêter. Vous ferez le plein d’idées de sorties et vous pourrez, par la même occasion, découvrir l’exposition Le plein air d’autrefois. Intéressant de voir les articles de sport et leur évolution d’hier à aujourd’hui.

 

Installation pour le dodo à l’Hébergement Italia. De magnifiques appartements tout compris sont aménagés avec soin afin de permettre un séjour des plus douillet. On a d’ailleurs très bien dormi! En plus, l’appartement se trouve juste au-dessus de la pizzéria qui porte le même nom. Vous pouvez en profiter pour vous commander une bonne pizza.

 

Sur l’heure du souper, nous avons pris la direction du restaurant La Tuque Déli (appelé La Brochetterie par les résidents). Ce resto qui existe depuis 1990 est une véritable institution dans la ville. Il compte plus de 40 employés et 4 d’entre eux y travaillent depuis plus de 25 ans, vous imaginez! Les repas les plus appréciés selon le propriétaire Paul Triantopoulos : les brochettes de poulet et la pizza… À essayer absolument! Depuis maintenant 6 ans, une auberge de 12 chambres se trouve au 2e étage, l’endroit idéal pour être à deux pas des Jeudis centre-ville.

 

Parlant des Jeudis centre-ville, ce sont des spectacles gratuits qui se déroulent au centre-ville de La Tuque. Soyez-y! Le centre-ville débordera comme jamais!

Randonnée et bonne bouffe au programme

Debout tôt, on sort nos espadrilles puisqu’on s’en va rejoindre les bénévoles responsables du club de marche Kilomètre Zéro. Claude Philibert et Guy Sylvestre nous font découvrir les cascades du ruisseau Deveriche. Un sentier accessible pour tous pour son premier kilomètre, mais attention, pour marcheurs avertis et experts pour les 40 kilomètres jusqu’à Rivière-aux-Rats. Ces deux messieurs donnent énormément de leur temps afin d’entretenir les sentiers de marche, de vélo de montagne et de raquette. De sentiers vraiment beaux, qui raviront les amoureux de la nature! Nous avons terminé notre randonnée dans le sentier menant au gazebo sur la montagne du centre de ski. Wow! Quelle vue magnifique sur la ville!

Un petit arrêt à la boutique de plein air Le Pionnier s’impose. Les randonnées m’ont donné envie de me procurer un sac! J’en trouve rapidement un très beau qui me sera utile pour mes prochaines aventures. En plus on m’avait remis une carte de 10 % de rabais à mon arrivée au bureau d’information touristique! Un cadeau à moi de moi! Allez y faire un tour pour y trouver de tout, pour tous les sports.

 

C’est l’heure de dîner et c’est parfait, car on nous attend au restaurant le Saint-François. Je salive encore juste à penser au décadent mac n’cheese au homard et à la salade Général Tao. Je me suis sincèrement demandé s’il y avait 1, 2 ou 3 homards entiers dans mon assiette! Les prix sont plus qu’abordables… Seulement 14 $ pour mon homard aux macaronis! Le propriétaire Marc-André Potvin m’explique que le restaurant a passé au feu il y a un an et que malgré les désagréments, cet événement leur a permis de rentabiliser les espaces et de se renouveler. Bonne nouvelle parce que l’endroit est juste trop beau! Spécialités : fruits de mer, grillades et tartares. Miam!

 

À deux pas de là, vous trouverez la Place des artisans, un petit marché extérieur qui déborde d’idées cadeaux faits main par des artisans et artisanes de la région. Faites vite, car ils seront là jusqu’au 24 août, les jeudis et vendredis. Ce que vous pouvez vous procurer : couvertures tissées, tricots de toutes sortes, produits récupérés, savons artisanaux, et plein d’autres trouvailles!

On se déplace pour faire une visite du Camping La Tuque, qui a d’ailleurs été racheté par la bannière Camping Union il y a 2 ans. L’endroit est en plein changement : nouveaux terrains de volleyball de plage, nouveaux blocs sanitaires, 2 prêts-à-camper et surtout, une cantine mobile Thaï Express ouverte aux campeurs, mais aussi à la population. Ce camping est immense avec ses 400 terrains sur 2 paliers, ses jeux gonflables pour les enfants, ses 2 quais de pêche et ses activités nautiques. Nous avons malheureusement dû annuler notre activité de kayak en après-midi en raison de la pluie, mais ce n’est que partie remise!

 

Direction le Gîte du Parc pour se reposer un peu avant le souper. On nous remet la clé de notre chambre qui se trouve à l’étage. Ouvert depuis 6 ans, les propriétaires viennent tout juste de terminer l’aménagement de 3 chambres supplémentaires à l’étage pour un total de 5. L’achat d’un camp de chasse afin d’offrir des forfaits tout inclus de VTT, de découverte de la trappe, de la pêche et autres activités, est dans les plans… À suivre! La propriétaire Nathalie Moisan nous préparera un bon petit déjeuner à notre réveil, mais pour le moment, nous allons souper au Boké.

 

Le Boké est ouvert depuis juin 2014, mais le restaurant existait déjà à un autre endroit sous le nom de Chez Ti-Croc. L’entreprise familiale qui roule depuis 30 ans a commencé par une boucherie pour ensuite devenir un restaurant. Le propriétaire, à l’écoute des idées de ses employés, a développé certaines d’entre elles telles le Poke bowl, la carte des cocktails et le partage des pourboires. L’endroit offre également un service de traiteur. J’ai mangé la salade de brie aux abricots, canneberges et sirop d’érable… Un vrai délice! Vous aurez du choix pour tous sur le menu qui est plus que complet.

On termine notre journée avec un arrêt à la microbrasserie La Pécheresse pour siroter une délicieuse bière sûre de saison, lime et poivre, en compagnie des propriétaires trop sympathiques Michaël et Marc-André. La microbrasserie, qui a ouvert ses portes en 2015, en a fait du chemin depuis ce temps! 10 lignes de fût sont offertes au salon de dégustation : 8 bières régulières et 2 bières de saison. Environ 10 produits sont embouteillés et vendus dans 200 points de vente au Québec, ce qui est assez impressionnant! Les produits sont élaborés avec un souci de mise en valeur de la région de la Mauricie, autant dans l’image que les ingrédients utilisés. Vous n’avez pas encore goûté une de leur bière? Hâtez-vous, vous aimerez!

 

Immersion autochtone et majestueuse nature avant le retour

Après avoir dormi comme des bébés au Gîte du Parc, on déjeune avant d’entamer la dernière journée. On dévore les fruits, yogourt et quiche avec appétit.

 

Pourquoi pas une petite randonnée pédestre matinale dans le sentier du Wayagamac pour admirer les chutes avant de partir en direction de La Bostonnais au Domaine Notcimik. Au programme : dîner d’échanges multiculturels et cérémonie de plantation de l’arbre (Kitikan). On nous explique que la cérémonie consiste à transférer les traditions des aînés aux plus jeunes, à prendre bonnes racines et à bien commencer son chemin dans la vie. Notre épinette portera notre nom et nous le planterons tous ensemble. L’aîné du groupe offre du tabac en faisant des prières, une offrande à la Terre mère. Activités typiques autochtones, observation de différents tipis, tente prospecteur, camping, canot et salle de réunion sont offerts sur place. Une expérience unique à vivre une fois dans sa vie!

Notre dernière destination et non la moindre, le Domaine Le Bostonnais. Ce petit coin de paradis vous offre un hébergement en chalet indépendant de bois rond le long de la rivière Bostonnais. Les propriétaires, natifs de la Côte d’Azur, s’y sont installés il y a 13 ans. Vous pouvez imaginer comment l’endroit a pu les charmer pour passer de la Côte d’Azur en plein cœur de la forêt boréale! Des sentiers pédestres de deux kilomètres sont aménagés sur les terrains et le long de la rivière pour vous promener et profiter de l’air frais. Pour les amateurs de plein air, ils offrent la location de kayak pour faire la descente de la rivière en partant du Lac Édouard (6 ou 12 km), et la location de vélo pour parcourir les 33 kilomètres de sentiers cyclables de La Tuque.

On ne pouvait demander mieux comme paysage pour terminer ce séjour! Maintenant, c’est à votre tour de découvrir La Tuque et La Bostonnais!

Articles populaires

Entreprises reliées

Partager

11 commentaires

  • Hélène Comeau dit:

    Pour le Sentier Kilomètre Zéro, les deux bénévoles qui ont fait visiter sont Claude Philibert et Guy Sylvestre.

  • carmen dit:

    Bonjour a l auberge Marinau il loue des kayaks est ce sécuritaire pour des débutants

  • Louise Houde dit:

    Super palette touristique…dommage que l’on mentionne le groupe Simple Pan comme s’ils allaient venir cet été…C’est à s’y méprendre pour les touristes… Puisque cette publicité était pour 2017 mais nous est présentée à nouveau en 2018…

    • Marie-France Bolduc dit:

      Effectivement, vous avez bien raison. Nous venons de corriger l’information à l’instant.
      Merci de nous en avoir fait part.
      Bonne journée à vous 🙂

  • Marc Gilbert dit:

    Voyage en quad de 5-6 jours fin juillet, début août chez vous. Vous avez des informations en ligne où on se rend à la gare en arrivant?

    • Marie-France Bolduc dit:

      Bonjour,
      Vous pouvez vous rendre à la gare qui est maintenant un bureau d’information touristique. Sinon, je vous suggère de les joindre par téléphone :

      Tourisme Haute Mauricie
      550, rue St-Louis
      La Tuque, Québec G9X 2X4

      Téléphone : 1 877 424-8476

      Vous pouvez aussi joindre le Club Quad La Tuque et le Club Quad Parent pour les cartes et informations : http://www.fqcq.qc.ca/clubs/mauricie/

      Au plaisir et bon trip en VTT! 🙂

  • Louise Houde dit:

    Merci d’avoir apporté la correction…

  • Linda jourdain dit:

    Est-il possible de pêcher sur la rivière Bostonnais à partir du camping et si oui, quels sont les poissons?

    • Kaven Brassard dit:

      Bonjour Linda,

      Vous pouvez pêcher sur la rivière Saint-Maurice et les espèces de poissons sont nombreuses. Nous vous invitons à voir notre article sur la pêche en Mauricie pour plus de détails.

      Bonne pêche!

  • Gérald Bergeron dit:

    Bonjour! Nous souhaitons faire un pause pique-nique dans endroit pittoresque de la ville avant de reprendre la route jusqu’au Lac St-Jean. 4 adultes et deux enfants. Quelle est votre suggestion et l’adresse s’il-vous-plaît ? merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *