Classique internationale de canots de la Mauricie : 17 lieux pour suivre la Classique en voiture ou en vélo et ne rien manquer

Vous voulez suivre la Classique internationale de canots de la Mauricie en voiture ou en vélo cette année? Il est vrai qu’il peut être parfois difficile de savoir à quels endroits se rendre pour encourager les canotiers puisque la rivière ne suit pas toujours la route 155 qui longe la rivière Saint-Maurice.

À noter, cet article a été mis à jour pour 2016.

Voici donc 17 lieux et plusieurs conseils qui vous permettront, à mon humble avis, de bien profiter de la course sans «perdre» les canotiers sur la rivière! Il y a évidemment certains points de vue intéressants si on s’arrête sur l’accotement de la 155, mais je vous présente ici quelques alternatives qui se veulent un peu plus sécuritaires.

Programmation de la classique ICI.

Première étape : La Tuque à Trois-Rives (secteur Matawin) – 3 septembre

Départ de La Tuque

Vous pouvez assister au départ de La Tuque sur la rue du Quai (lien Google Maps). Le départ du R9 se fait à 9h30, celui du K2 à 10h, puis enfin le C2 à 10h30.

Des estrades sont aménagées spécialement pour cela, mais il vous faudra arriver tôt pour profiter d’une bonne place. Prévoyez aussi laisser votre voiture dans un endroit vous permettant de reprendre la route rapidement et facilement, puisque plusieurs personnes s’apprêtent à suivre la course comme vous.

Le Domaine McCormick


Au kilomètre 70 de la route 155 se trouve le Domaine McCormick. Directement en bordure du St-Maurice, il s’agit d’un endroit de choix pour voir passer les canotiers vers 11h30.

L’arrivée au pont de la rivière Matawin


View Larger Map

Les canotiers arrivent entre 14h et 15h à Rivière-Matawin et le pont qui enjambe la rivière donne un très bon point de vue sur l’action.

 

Deuxième étape : Trois-Rives à Shawinigan – 4 septembre

Le lendemain matin, les départs se font à 9h30, 10h et 1030 au pont de Rivière-Matawin.

Toutefois, comme ce choix est toujours très populaire chaque année, je vous suggère d’aller juste un peu plus bas à l’Auberge de la Rivière Matawin (Chez Marineau). Un arrêt à cet endroit vous permet d’apprécier davantage le travail des canotiers qui ont à franchir de petits rapides plus bas de la rivière.

St-Roch-de-Mékinac («Moulin à scie»)

L’arrivée de la première étape se situe sur un site en bordure de la route 155 qui ressemble davantage à une petite halte routière doublée d’une mise à l’eau qui n’a rien à voir avec un moulin à scie. Il semble toutefois qu’il y a déjà eu un moulin à cet endroit et le nom est resté au fil du temps. Pratique à savoir si vous avez à demander votre chemin à quelqu’un du coin.

L’aspect intéressant de cet endroit est que les canotiers y font une boucle et repassent trois fois au même endroit.

Rampe de mise à l’eau à côté du camping St-Roch («Quai fédéral»)

En descendant la rivière, tout juste après le Camping St-Roch-de-Mékinac. Cette mise à l’eau donne un bon point de vue pour voir venir les canotiers de loin. Prévoyez toutefois laisser votre voiture à un endroit stratégique (près de la route et prête à partir) parce que le stationnement est restreint et l’accès à la route peut vite devenir un goulot d’étranglement une fois les premiers canotiers passés.

Halte routière de Pointe-à-la Mine, Grandes-Piles


View Larger Map

La rivière est vraiment moins sinueuse dans ce secteur, ce qui vous permet de suivre l’avancée de canotiers de très loin en étant longtemps au même endroit, surtout si vous avez des jumelles. Bref, c’est «rentable» de s’arrêter ici. Si la halte est trop achalandée, l’accotement de la 155 un peu en amont offre un point de vue similaire.

Parc municipal de Grandes-Piles

Le parc municipal de Grandes-Piles, surtout près de sa rampe de mise à l’eau, vous permet de bien voir les canotiers qui passent généralement près de la rive pour profiter des courants. Là encore, ils effectuent une boucle de trois tours.

Quoiqu’un peu moins près de l’action, la marina de St-Jean-des-Piles et le quai du pavillon d’accueil de l’entrée St-Jean-des-Piles du Parc national du Canada de la Mauricie sont des alternatives intéressantes, notamment si vous voulez ensuite vous rendre plus rapidement au portage du barrage de Grand-Mère.

Barrage de Grand-Mère (portage)


View Larger Map

Pour assister au portage du barrage de Grand-Mère, rendez-vous sur la rive Saint-Georges-de-Champlain du barrage de Grand-Mère. Il suffit ensuite d’emprunter le Chemin de la Centrale (probablement à pied en ayant laissé votre voiture plus loin). Vous pourrez alors voir la sortie de l’eau de canotiers et ensuite les voir partir pour une course d’environ un kilomètre, canot à l’épaule, pour ensuite reprendre leur trajet en aval du barrage.

Promenade Saint-Maurice (arrivée à Shawinigan)

classique-canots-mauricie-portage-promenade-saint-maurice-shawinigan-foule

Cet événement est prévu à 14h et à chaque édition, la Promenade du Saint-Maurice devient un véritable lieu de rencontre à Shawinigan. Tout le monde s’y rassemble pour y voir les canotiers y faire un portage (toujours impressionnant, surtout avec les encouragements de la foule), mais aussi parce qu’à Shawinigan, la Promenade pendant la Classique, c’est un peu notre perron d’église géant. On vient y faire «son social». C’est aussi à la hauteur de la ligne d’arrivée sur la rivière et le compte-rendu des commentateurs de la course au micro rajoute toujours un peu de piquant.

Les alternatives ne manquent pas si vous désirez avoir un point de vue différent sur la course. Le Parc St-Maurice, juste au bout de la Promenade, permet de voir venir les canotiers de loin, un peu à la manière de la halte routiè re de Grandes-Piles. Le pont qui relie Shawinigan à l’Île Melville (Cité de l’énergie) donne un bon point de vue sur la rivière aux spectateurs à pied.

 

Troisième et dernière étape : Shawinigan à Trois-Rivières – 5 septembre

Départ face au boulevard du Capitaine-Jos-Veilleux, entre 11 h et 12 h. Si vous désirez avoir une bonne place au «portage de la Belgo», je vous conseille toutefois de vous y rendre directement.

Espace Shawinigan (portage de l’ancienne «Belgo»)

Pour franchir le dénivelé des chutes de Shawinigan vers la Baie-de-Shawinigan, les canotiers font un spectaculaire portage à Espace Shawinigan. Après quelques boucles sur le bassin de Shawinigan, les équipes prennent ensuite le chemin du quai à la hauteur du stationnement d’Espace Shawinigan en espérant arracher une bonne place. Le portage est toutefois loin d’être facile. Les spectateurs peuvent généralement observer la partie «facile» du portage (sortie de l’eau et ascension de la côte asphaltée), mais ne voient pas la descente effrenée (la gravité aidant…) sur l’étroit et incliné chemin de terre qui permet de remettre à l’eau à la Baie plus bas. Il faut saluer le courage de ces athlètes.

Barrage La Gabelle (dernier portage avant l’arrivée)

Un portage fort en émotions, un beau spectacle pour les supporteurs, qui est prévu aux environs de midi. Ici, deux choix s’offrent à vous. S’installer sur le côté en amont du barrage, voir les canotiers arriver de loin et le débarquement pour le portage. Ou attendre du côté en aval du barrage et les voir courir le portage et remettre le canot à l’eau. Les plus chanceux arriveront assez tôt pour se trouver une place permettant de tout voir.

Je me permets un conseil important ici, valable pour les autres portages, mais particulièrement à La Gabelle. Une fois les compétiteurs que vous supporter passés, faites bien attention en circulant près du portage. Les autres canotiers arrivent souvent bien rapidement et sans prévenir et par respect, mieux vaut ne pas se retrouver dans leur ligne de course.

Bon à savoir : des navettes (les trolleybus des tours de ville de la Cité de l’Énergie) offrent généralement le raccompagnement en haut de la grande côte menant à La Gabelle. Avec la quantité de voitures qui suivent la Classique à ce moment, il y a fort à parier que c’est à cet endroit que vous stationnerez votre automobile.

Et un dernier conseil : afin d’arriver à temps à l’île Saint-Quentin pour l’arrivée des premiers canotiers, mieux vaut ne pas trop s’attarder à La Gabelle.

La Fontaine du Diable, Lieu historique national du Canada des Forges-du-Saint-Maurice

Lieu phare des contes et légendes de la Mauricie, la Fontaine du Diable des Forges-du-Saint-Maurice (voir le phénomène ici) vous permet de voir les canotiers franchir les tumultueux rapides des Forges. Ce passage est un des moments-clés de la Classique où tout peut se jouer : savoir profiter des bons courants… ou se heurter à un rocher masqué par les remous. Ça fait partie du défi.

Comme je le mentionnais plus haut en parlant de La Gabelle, il est important de noter que vous n’aurez pas le temps de vous rendre à l’île Saint-Quentin si vous prenez la décision d’aller aux Forges.

Maïkan Aventure (boulevard des Chenaux, Trois-Rivières)

Belle alternative à l’île Saint-Quentin pour voir les canotiers dans le dernier droit avant l’arrivée. Endroit idéal aussi pour mettre votre kayak à l’eau si vous voulez suivre les derniers instants de la Classique directement sur la rivière. De plus, considérant que la guérite de l’île Saint-Quentin est très occupée le jour de la Classique, Maïkan Aventure peut être une solution de rechange de dernière minute si jamais la route depuis La Gabelle fut plus longue que prévu, question de ne pas manquer l’arrivée des canotiers en étant encore dans votre voiture.

Arrivée finale à Trois-Rivières: Île Saint-Quentin

La grande finale, entre 14h et 15h. Belle ambiance festive et émotion à prévoir avec tous ces hommes et femmes qui terminent là un périple en canot ou en rabaska d’environ 200 km en trois jours.

Le meilleur conseil que je peux vous donner ici, comme je l’ai mentionné plus haut, c’est d’essayer d’arriver tôt. Le pont et le poste de péage donnant accès à l’île fonctionnent à plein régime lors de la troisième étape de la Classique et tous les supporteurs arrivent généralement en même temps. Résultat: on peut passer tout près de manquer les équipes suivies. Somme toute, mieux vaut sacrifier quelques minutes plus tôt à La Gabelle et s’assurer d’être à l’île Saint-Quentin à temps.

À noter : L’entrée à l’Île est par contre gratuite pour les piétons, les cyclistes et les gens en navette, qui bénéficient également d’une voie réservée.

 

Je vous invite d’ailleurs à partager vos propres endroits et suggestions à la suite de ce billet et surtout, bonne Classique!

 

4 commentaires

  • Valerie dit:

    Très chouette ce billet sur les meilleurs spots où bien voir et encourager frénétiquement les canotiers entre La Tuque et Trois-Rivières 🙂 Cela dit, les liens video du portage à Espace Shawinigan + l’arrivée à TR ne fonctionnent pas. Si on peut les « debugger » ce serait encore mieux ! 🙂
    Merci !

    • tourisme-mauricie dit:

      Merci de la remarque Valérie ! Malheureusement, ces vidéos n’étaient plus disponibles sur YouTube et nous n’avons pas trouvé d’équivalent. Nous les avons donc enlevés. Merci encore !

  • Paul dit:

    Petite correction: en nouveauté cette année, le départ de Shawinigan aura lieu sur le Boulevard du Capitaine-Jos-Veilleux

    • tourisme-mauricie dit:

      Merci d’avoir porté cela à notre attention. La modification a été apportée.
      Bonne journée, et bonne classique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *